Imprimer (nouvelle fenêtre)

Histoire & présentation

Les collections archéologiques conservées au musée départemental de Préhistoire d’Île-de-France (Nemours) comptent plus de 2 millions d’objets d’origine et de nature diverses. Elles proviennent principalement de la région Île-de-France et des départements voisins.

Les collections anciennes

Elles ont été constituées par des érudits locaux au 19ème siècle et au début du 20ème.
Jusqu’à la création du musée départemental de Préhistoire d’Île-de-France en 1981, certaines étaient conservées au château-musée de Nemours. Il s’agit de séries d’objets collectés au cours de prospections , de fouilles ou de découvertes fortuites, parfois dans les cours d’eau lors de dragages .

De l’archéologie de sauvetage aux fouilles programmées


Au début des années 1960, les grands travaux d’aménagement (construction de routes, voies ferrées, etc.) et les exploitations de carrières ont entraîné le développement de fouilles de sauvetage. Certaines sont devenues par la suite des fouilles dites « programmées », c’est-à-dire planifiées sur plusieurs années.

Une part importante du mobilier archéologique présenté au musée en est issue.

Les prospections de surface

Après la Seconde guerre mondiale, la mécanisation des travaux agricoles a entraîné une plus vaste destruction du patrimoine archéologique car les labours sont devenus plus profonds et les champs plus étendus. Beaucoup des objets ainsi découverts sont entrés au musée, ils constituent aujourd’hui le seul témoignage de ces sites aujourd’hui disparus.

Des collections préhistoriques et protohistoriques

Sur plus de 2 millions d’objets que conserve du musée, 2 500 environ sont présentés dans les collections permanentes. Mise à part la barque carolingienne , ils couvrent la période de la Préhistoire la plus ancienne (le Paléolithique ancien) à la fin de l’époque gauloise (le deuxième âge du Fer ).